BEIGNETS DE BROCCIU

Publié le par recettesandcie

Il est rare de trouver des produits corse sur le continent, sauf quand il y a des opérations mettant en valeur ces produits. C'est pour cela que j'en ai profité ce week end, car j'ai trouvé du brocciu.

 

"Le brocciu ou brucciu ou encore brocciu corse (prononcer bròtchou), est une appellation fromagère en langue corse pour un fromage de lactosérum français de la région administrative Corse, protégée par une AOC depuis 1998 et une AOP depuis 2003.

C'est un fromage à base de lactosérum de lait de brebis et/ou de lait de chèvre à pâte fraîche ou affinée, d'un poids variant de 250 g à 3 kg. Il est très apprécié des Corses qui le désignent comme leur « fromage national ». « Qui n'en a pas goûté ne connaît pas l'Île » écrivait déjà Émile Bergerat à la fin du XIXe siècle." (source wikipédia)

 

Cette recette est également réalisable avec du fromage frais, si vous ne trouvez pas de brocciu.

 

Ingrédients (pour 20 beignets):

 

- 200 gr de brocciu frais

- 160 gr de farine

- 1 oeuf

- 1/2 sachet de levure

- 25 cl d'eau

- quelques feuilles de basilic

- sel/poivre

 

DSC_0473.JPG

 

Dans un saladier, mélanger la farine, la levure et l'oeuf. Ajouter l'eau petit à petit afin d'obtenir une pâte qui ne soit ni trop liquide ni trop épaisse. Ajouter ensuite le basilic ciselé. Saler et poivrer.

 

Laisser reposer deux heures sous un torchon.

 

Faites chauffer 1 cm d'huile dans une poêle. Avec une petite cuillère, prenez des petites portion de brocciu et trempez le dans la pâte. Versez le fromage enrober de pâte dans la poêle bien chaude. Surveillez bien la cuisson, car cela va très vite à colorer.

 

Disposez les beignets sur une assiette recouverte de sopalin, afin d'enlever l'excédent d'huile.

 

A déguster chaud ou tiède.

 

Il existe une version sucré de ces beignets en remplaçant le sel par du sucre, en ajoutant du rhum et des zestes de citron à la place du basilic.

 

Bon appétit!

Publié dans Apéritifs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article